Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kempo Généralité 02

Kempo Généralité 02

Te Waza

Te Waza regroupe les techniques d'attaque avec les poings et coudes définies ci-dessous.

  • Oi Tsuki : attaque poing fermé en avançant (pas normal bras avant) ;
  • Seiken Tsuki : attaque poing fermé sur place (bras avant) ;
  • Kizami Tsuki : attaque poing fermé en glissant la jambe avant vers l'avant ;
  • Gyaku Tsuki : attaque poing fermé (bras arrière) ;
  • Kagi Tsuki : attaque poing fermé par mouvement latéral niveau moyen (souvent exécuté en position shiko dachi ;
  • Age Tsuki : attaque poing fermé vers le haut (style uppercut; typiquement en combat rapproché) ;
  • Ura Tsuki : attaque poing fermé courte (souvent au niveau du ventre) ;
  • Tateken Tsuki : attaque poing fermé en position verticale (intermédiaire entre Ura Tsuki et Seiken Tsuki) ;
  • Mawashi Tsuki : attaque poing fermé circulaire (ressemble un peu à un crochet de boxe) ;
  • Yoko Tsuki : attaque poing fermé sur le côté, bras tendu (devient Yoko Barai quand on l'utilise pour bloquer) ;
  • Tettsui Uchi : attaque poing fermé avec le bas du poing fermé (comme un marteau; tettsui en japonais) ;
  • Uraken Uchi : attaque avec le dos du poing (plusieurs variantes existent) ;
  • Hiraken Uchi : attaque avec les doigts de la main repliés sur la première phalange ;
  • Shuto Uchi : attaque avec le tranchant intérieur de la main ;
  • Haito Uchi : attaque avec le tranchant extérieur de la main ;
  • Nukite : attaque avec le bout des doigts (main ouverte, doigts serrés) ;
  • Ippon Nukite : attaque avec le bout d'un seul doigt (Itchi=un en japonais) ;
  • Nihon Nukite : attaque avec le bout de deux doigts (Ni=deux en japonais) ;
  • Ipponken Uchi : attaque avec un seul doigt fermé ;
  • Koken Uchi : attaque avec le dos la main et la main en forme de bec de canard vers le haut;
  • Seiryuto Uchi : frappe avec la base du poignet et la main brisée, ouverte et tendue ;
  • Teisho Uchi : attaque avec la partie inférieure de la paume de la main ;
  • Haishu Uchi : attaque avec le dos la main ouverte ;
  • Mae Empi : coup de coude droit de face de bas en haut ;
  • Mawashi Empi : coup de coude circulaire d'extérieur en intérieur ;
  • Otoshi Empi : coup de coude de bas en haut vertical ;
  • Yoko Empi : coup de coude latéral ;
  • Ushiro Empi : coup de coude vers l'arrière.

Uke Waza

Uke Waza regroupe les techniques de blocage définies ci-dessous.

  • Gedan Barai : blocage par rotation du bras tendu de l'intérieur vers l'extérieur; poing fermé (niveau bas) ;
  • Nino Ude Uke : blocage par rotation du bras tendu de l'extérieur vers l'intérieur; poing fermé (niveau bas) ;
  • Soto Uke (Yoko Uke) : blocage bras replié de l'intérieur vers l'extérieur; poing fermé (niveau moyen) ;
  • Uchi Ude Uke : blocage bras replié de l'extérieur vers l'intérieur; poing fermé (niveau moyen);
  • (Jodan) Age Uke : blocage bras replié de bas en haut; poing fermé et horizontal (niveau haut) ;
  • Nagashi Uke : blocage latéral de l'extérieur vers l'intérieur; main ouverte (niveau moyen) ;
  • Shuto Uke : blocage avec le tranchant extérieur de la main ouverte (niveau moyen) ;
  • Haishu Uke : blocage latéral de l'intérieur vers l'extérieur; main ouverte (niveau moyen) ;
  • Mawashi Empi Uke : blocage circulaire du coude de l'extérieur vers l'intérieur (niveau moyen);
  • Sukui Uke : blocage de la paume de bas en haut ;
  • Shote Uke : blocage de la paume de haut en bas ;
  • Osae Uke : ressemble à Shote Uke mais avec mouvement rotatif du poignet (voir Pinans) ;
  • Kote Uke : blocage latéral transversal avec la main tendue et serrée ou blocage d'intérieur en extérieur poing fermé (uchi ude uke avec le poing tourné dans l'autre sens) ;
  • Ura Uke : blocage avec le poignet (main renversée) en mouvement d'intérieur en extérieur ;
  • Mawashi Uke : blocage circulaire des deux mains (ura uke + shote uke puis teisho avec chaque main) ;
  • Morote Uke : double blocage (uchi ude uke avec l'autre poing contre le coude opposé) ;
  • Juji Uke : double blocage avec les mains ou poings croisés ;
  • Yoko Barai : blocage latéral bras tendu et poing fermé ;
  • Otoshi Uke : blocage de haut en bas; bras fléchi puis tendu avec le poing fermé (position du marteau) ;
  • Hara Uke : blocage comme Ninode Uke mais avec le poignet et non le côté du poing ;
  • Kumade Uke : (patte de l'ours) blocage avec la main en patte d'ours de haut en bas ;
  • Sashi Te : déviation bras tendu en avançant vers l'adversaire; bras tendu, main ouverte ou poing fermé ;
  • O Ura Uke : blocage d'un geste large d'intérieur en extérieur; bras tendu et main ouverte ;
  • Haito Uke : uchi ude uke mais main ouverte ;
  • Shuto (Gedan) Barai : Gedan Barai main ouverte ;
  • Kosa Uke (en croix) : blocage à deux mains croisées, poings fermés ;
  • Kuri Uke : blocage circulaire haut ou moyen avec la base du poignet intérieur, verticalement ;
  • Kake(te) Uke : blocage circulaire horizontal avec la main ouverte et le poignet plié (en vue d'une saisie du bras) ;
  • Sokuto Uke : blocage avec le tranchant du pied ;
  • Sokutei Uke : blocage avec la plante du pied ;
  • Wa Uke : blocage avec les deux avant:bras en forme de cercle (ressemble à un double age uke) ;
  • Kurisite ou Furisite : blocage rotatif sur coup de pied (poignet vers le haut en final, avant:bras à l'horizontale), voir fin Bassai Dai.

Ashi Waza

Ashi Waza regroupe les techniques de pieds et de genou définies ci-dessous.

  • Kin Geri : coup de pied de bas en haut, jambe tendue avec le dos du pied (typiquement dans l'entrejambe) ;
  • Mae Geri : coup de pied droit de face; fouetté (keage) ou pénétrant (kekomi), niveau haut ou moyen ;
  • Mawashi Geri : coup de pied circulaire d'extérieur en intérieur; fouetté (keage) ou pénétrant (kekomi), niveau haut, moyen ou bas ;
  • Yoko (Sokuto) Geri : coup de pied latéral avec le tranchant du pied; fouetté (keage) ou pénétrant (kekomi), niveau haut, moyen ou bas ;
  • Ushiro Geri : coup de pied retourné droit (dit du cheval) effectué avec le talon; niveau moyen ;
  • Ushiro Mawashi Geri : coup de pied circulaire retourné d'extérieur en intérieur; fouetté (keage) ou pénétrant (kekomi), niveau haut ou moyen ;
  • Ura Mawashi Geri : coup de pied circulaire d'intérieur en extérieur; fouetté (keage) ou pénétrant (kekomi), niveau haut ou moyen ;
  • Fumikomi Geri : Sokuto Geri bas pénétrant utilisé pour faire plier l'adversaire ;
  • Mikazuki Geri : coup de pied circulaire d'extérieur en intérieur effectué avec la plante du pied verticalement ;
  • Ura Mikazuki Geri : coup de pied circulaire d'intérieur en extérieur effectué avec le dos du pied verticalement ;
  • Kakato Geri : coup de pied marteau avec le talon de haut en bas, jambe tendue ;
  • Mae Hiza Geri : coup de genou droit direct (au ventre ou à la tête) ;
  • Mawashi Hiza Geri : coup de genou circulaire ;
  • Gyaku Mawashi Geri : coup de pied circulaire moyen de l'intérieur vers l'extérieur (mawashi geri inversé) ;
  • Yoko Tobi Geri : coup de pied latéral sauté ;
  • Kin Tobi Geri : coup de pied vers le haut sauté.

Dachi Waza

Dachi Waza regroupe les postures définies ci-dessous.

  • Heisoku Dachi : pied joints, jambes légèrement fléchies ;
  • Musubi Dachi : talons joints, pieds à 45° vers l'extérieur, jambes tendues ;
  • Heiko Dachi : pieds écartés parallèles dans l'alignement des épaules ;
  • Hachiji Dachi ou Shizen Tai (position naturelle) : pieds écartés dans l'alignement des épaules mais à 45° vers l'extérieur ;
  • Naifanchi Dachi : pieds écartés un peu plus largement que les épaules, pieds à 45° vers l'intérieur, genoux fléchis légèrement ;
  • Shiko Dachi : pieds écartés comme naifanchi dachi mais pieds à 45° vers l'extérieur et descendre le bassin sur les genoux complètement fléchis (kiba dachi en Shotokan mais avec les pieds à 45°) ;
  • Sanchin Dachi : les jambes écartées un peu plus que les épaules, un pied avancé avec le talon aligné sur les orteils de l'autre pied et incliné à 45° vers l'intérieur, l'autre pied droit on descend et ressort le bassin en poussant les genoux fléchis vers l'extérieur ;
  • Neko Achi Dachi (position du chat) : jambe arrière pliée, genou à 20°, jambe avant pliée, pied posé sur le bout de la plante du pied (koshi), presque 100 % du corps repose sur la jambe arrière ;
  • Moto Dachi : position très naturelle, une jambe devant légèrement pliée naturellement (position de garde typique) ;
  • Zenkutsu Dachi : position plus avancée, jambe arrière tendue pied dirigé vers l'avant, jambe avant pliée avec le genou au-dessus des orteils, bassin de sorte que la ceinture soit de 20 à 30° vers l'extérieur (sauf sur gyaku zuki où le bassin se dirige vers l'avant) ;
  • Kokutsu Dachi : Zenkutsu dachi puis tourner la tête vers l'arrière ;
  • Kosa Dachi : se positionner en zenkutsu dachi puis ramener la jambe arrière derrière la jambe avant pour former une croix (kosa en japonais) le bassin tourné vers l'avant ;
  • Kake Dachi : similaire à Kosa Dachi mais le bassin tourné sur le côté ;
  • Reno Dachi : une jambe devant légèrement pliée, pied avant droit devant, pied arrière sur la même ligne et incliné à 45° vers l'extérieur ;
  • Teno Dachi : une jambe devant légèrement pliée, pied avant droit devant, pied arrière sur la même ligne et incliné à 90° vers l'extérieur ;
  • Sagi Ashi Dachi : position sur une jambe, l'autre est repliée contre le genou interne de la jambe de support qui est légèrement pliée ;
  • Tsuru Ashi Dachi : position de la grue, sur une jambe.

Positions : dachi

  • Fudo Dachi : position équilibrée de combat (entre Zenkutsu Dachi et Kokutsu Dachi)

  • Hachiji Dachi : debout pieds pointés vers l’extérieur écartés de la largeur des hanches

  • Hangetsu Dachi ou Seishan Dachi : position du sablier élargie

  • Heiko Dachi : debout pieds écartés et parallèles

  • Heisoku Dachi : debout les pieds l’un contre l’autre

  • Kiba-dachi : position du cavalier, poids du corps réparti sur les deux jambes, les pieds bien parallèles

  • Kokutsu Dachi ou Hanmi No Neko Ashi Dachi : fente arrière 70 % du poids du corps sur la jambe arrière, pieds à 90° sur une même ligne

  • Kosa Dachi : position pieds croisés lors d'un déplacement par exemple en Kiba Dachi

  • Kake Dachi : position avec un pied crocheté derrière l'autre en appui au sol

  • Moto Dachi : position fondamentale (petit Zenkutsu Dachi)

  • Musubi Dachi : debout, talons joints, pointe des pieds écartés

  • Neko Ashi Dachi : position du chat

  • Moroashi Dachi : idem que Heiko Dachi, mais un pied en avant

  • Reinoji Dachi : debout un pied devant l’autre formant un L

  • Sanchin Dachi : position dit du « Sablier » ou des 3 centres

  • Shiko Dachi : position du sumotori

  • Sochin Dachi : semblable à Kiba Dachi mais faisant un angle de 45° avec la ligne d’attaque. Le corps, tourné vers celle-ci, est de 3/4.

  • Teïji Dachi : debout un pied devant l’autre formant un T

  • Tsuru Ashi Dachi ou Sagi Ashi Dachi : position "de la grue", debout sur une jambe

  • Uchi Hachiji Dachi : pieds pointés vers l’intérieur

  • Zenkutsu Dachi : fente avant : jambe avant fléchie, jambe arrière tendue, pieds écartés d’une largeur d’épaules.

Déplacements : Unsoku

  • Ayumi Ashi ou De Ashi : avancer d’un pas

  • Hiki Ashi : reculer d’un pas

  • Yori Ashi : pas glissé

  • Tsugi Ashi : pas chassé

  • Okuri Ashi : double pas

  • Mawari Ashi : déplacement tournant autour du pied avant

  • Ushiro Ashi : déplacement tournant autour du pied arrière

Techniques de défense : Uke Waza

  • Ashikubi Kake Uke : technique de crochetage avec la cheville pour dévier une attaque de jambe basse
  • Ashibo kake Uke : technique de crochetage avec le tibia pour dévier une attaque de jambe basse
  • Chudan shuto Uke : blocage du tranchant externe de la main utilisant un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur pour dévier l’attaque latéralement. Au moment de l’impact utiliser une vigoureuse action rotative de l’avant-bras. Cette technique est particulièrement difficile à exécuter en restant face à l’adversaire et nécessite une esquive
  • Chudan Teisho Uke : blocage au niveau moyen s’effectuant avec la paume de la main dans un large mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur
  • Empi Uke : blocage avec le coude. Il existe une variété de techniques utilisant le coude de manière défensive. Certaines d’entre-elles sont des réflexes naturels comme donner un coup de coude sur un coup de pied arrivant dans les côtes. On comprend combien il est difficile d’étudier ces techniques en toute sécurité si le niveau des pratiquants n’est pas très élevé. On peut distinguer trois grandes catégories de blocages de ce type :
    • de l’extérieur vers l’intérieur
    • de bas en haut
    • de haut en bas.
  • Gedan barai : blocage bas de l’avant-bras en exécutant un arc de cercle qui part de l’épaule opposée pour finir en face de la hanche. Cette technique permet de bloquer un coup de pied de face (Mae Geri Chudan)
  • Gedan Soto Uke : blocage bas de l’avant-bras de l’extérieur vers l’intérieur. Technique utilisée pour dévier un coup de pied de face (mae geri)
  • Gedan Teisho Uke : blocage au niveau bas s’effectuant avec la paume de la main dans un large mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur
  • Gedan Juji Uke : idem que la technique ci-dessus mais au niveau bas
  • Haishu Uke : blocage utilisant le dessus de la main. Il se fait toujours dans un mouvement circulaire allant de l’intérieur vers l’extérieur. Il peut se faire soit au niveau visage, soit au niveau moyen
  • Haiwan Nagashi Uke : ce bocage nécessite peu de force. Il consiste à dévier avec le dessus de l’avant-bras une technique de poing directe en direction du visage (Jodan Oï Zuki par exemple). Pour réussir cette technique il faut absolument capter l’attaque très tôt dans sa trajectoire et près du poignet. Cette technique classique est caractéristique des kata Tekki
  • Hiji Uke : blocage du coude
  • Hittsui Uke : défense du genou
  • Jodan Age Uke : blocage de l’avant-bras en remontant. On utilise dans cette technique le réflexe naturel qui consiste à se protéger en levant le bras lorsque l’on craint un coup venant de haut en bas sur la tête
  • Jodan Tate Uke : blocage de l’avant-bras qui utilise une large trajectoire circulaire de l’intérieur vers l’extérieur en partant de la hanche opposée. Le blocage s’effectue avec la partie extérieure de l’avant-bras et le bras est fléchi. C’est une technique très puissante qui est très avantageuse sur une attaque de pied circulaire (mawashi geri)
  • Jodan Shuto Uke : blocage au niveau visage s’effectuant avec le tranchant de la main. La trajectoire est identique à celle de la technique précédente mais le bras est tendu à la fin
  • Jodan Teisho Uke : blocage au niveau visage s’effectuant avec la paume de la main dans un large mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur
  • Jodan Juji Uke : blocage les avants bras croisés au niveau du visage. Il consiste à rejeter une attaque vers le haut comme dans la technique Jodan Age Uke. Cette technique peut aussi bien se faire les mains ouvertes que fermées. Dans le premier cas elle permet d’enchaîner très rapidement sur une saisie
  • Jugi Uke : blocage en croix des mains
  • Kakiwake Uke : blocage exécuté simultanément avec les deux bords externes des deux avant-bras. On écarte avec force de l’intérieur vers l’extérieur. Cette technique est conseillée sur une tentative de double saisie au col
  • Kake Uke : blocage avec un crochet
  • Kakuto Uke : blocage avec le poignet plié
  • Keito Uke : blocage avec le poignet refermé
  • Mikazuki Uke : blocage du pied en croissant
  • Mikazuki Geri Uke : balayage avec la plante du pied dans un mouvement circulaire en croissant de l’intérieur vers l’extérieur. Cette technique est étudiée dans de nombreux katas
  • Morote Uke : blocage renforcé par l’autre main sur l’avant-bras. La trajectoire du blocage est la même qu'uchi uke : mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur pour dévier l’attaque latéralement. On retrouve cette technique dans de nombreux kata avec le renfort au niveau du coude et poing fermé. Dans ce dernier cas il ne semble pas cohérent d’interpréter cette forme comme un renfort, ce qui n’est mécaniquement pas juste puisque le renfort ne peut être effectif que prêt du poignet, mais plutôt comme une garde ou une indication sur la possibilité de frapper du poing tout en bloquant
  • Nami Ashi : balayage en remontant avec la plante du pied. Cette technique est caractéristique du kata Tekki Shodan où elle s’effectue à partir de la position Kiba Dachi. Le genou sert de pivot et tout en conservant le centre de gravité dans cette configuration il faut relever la plante du pied vers le bas-ventre dans un mouvement circulaire pour dévier un coup de pied bas (Mae Geri) vers le haut. Cette technique peut aussi être utilisée comme esquive sur une tentative d’attaque ou de balayage de la jambe
  • Osae Uke : blocage avec la paume de la main du haut vers le bas où l’on cherche à dévier l’attaque vers le sol. Cette technique ressemble beaucoup à otoshi uke
  • Otoshi Uke : blocage avec le tranchant externe de l’avant-bras dans un mouvement du haut vers le bas pour dévier l’attaque vers le bas. Cette technique particulièrement puissante convient très bien à des attaques de bras au niveau moyen et au coup de pied létéral pénétrant (Yoko Geri Kekomi)
  • Seiryuto Uke : blocage avec la base du sabre de main
  • Shuto Uke : blocage avec le sabre de main
  • Sukui Uke : blocage balayé (ramasser)
  • Sokuto Osae Uke : blocage avec le tranchant externe du pied. Cette technique qui ressemble à un coup de pied de côté au niveau bas (Kumikiri), permet d’avorter une attaque du pied en la stoppant dès le départ ou bien servir de coup d’arrêt en bloquant le genou adverse empêchant ainsi votre opposant à avancer
  • Sokutei Osae Uke : blocage avec la plante du pied en poussant vers l’avant. Cette technique permet d’avorter une attaque du pied en la stoppant dès le départ ou bien servir de coup d’arrêt en bloquant le genou adverse empêchant ainsi votre opposant à avancer. Cette technique, comme toutes celles qui visent les membres inférieur ont tendance à être négligée dans les dojo car elles ne sont pas utilisables en compétition. Pourtant elles sont des techniques faciles à mettre en œuvre et à apprendre tout en étant d’une grande efficacité
  • Soto Uke : blocage de l’avant-bras utilisant un mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur pour dévier l’attaque latéralement. Au moment de l’impact utiliser une vigoureuse action rotative de l’avant-bras
  • Tate Shuto Uke : blocage avec le tranchant externe de la main placé verticalement avec le bras tendu. La main décris un arc de cercle de l’intérieur vers l’extérieur
  • Tekubi Kake Uke : blocage en crochetant avec le poignet très plié. Cette technique s’utilise au niveau moyen. Il faut établir très tôt un contact avec le poignet adverse puis pivoter rapidement le poignet, doigts vers le bas. Si le poignet est très mobile en revanche, le coude bouge très peu
  • Te Nagashi Uke : cette technique ressemble beaucoup au blocage soto uke exécuté avec la paume. Mais l’idée ici consiste plutôt à accompagner l’attaque en la déviant. L’attaque doit passer tout près de la tête
  • Teisho Uke : blocage de la paume
  • Tettsui Uke : blocage en marteau
  • Tsuki Uke : blocage avec le poing
  • Teisho Awase Uke : blocage mains ouvertes au niveau bas en poussant vers le sol avec les deux poignets collés en formant une fourche avec les deux mains. Les paumes sont dirigés vers le bas. Cette technique est étudiée dans le kata Hangetsu
  • Uchi Uke : blocage de l’avant-bras utilisant un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur pour dévier l’attaque latéralement. Au moment de l’impact utiliser une vigoureuse action rotative de l’avant-bras
  • Ude Uke :blocage avec l’avant-bras.

Attaques mains fermées

  • Age-tsuki : coup de poing en remontant. Cette technique peut aussi être utilisée comme déflecteur d’une attaque directe pour ensuite frapper l’adversaire. Elle est caractéristique du kata Empi.
  • Awase-tsuki : double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière directe et sur le même plan vertical. Cette technique peut s’exécuter soit sur place soit en déplacement.
  • Choku-tsuki : c’est le coup de poing de base. Il est direct et utilise une rotation complète du poignet soit 180°
  • Fumitsuki : coup de poing écrasant
  • Gyaku-tsuki : coup de poing renversé, coup de poing contraire à la jambe avant. En position zenkutsu dachi on frappe du poing opposé à la jambe qui est avancée. La puissance de cette technique réside dans l’utilisation correcte de la rotation des hanches.
  • Haishu-uchi : Revers de main
  • Heiko-tsuki : coup de poing parallèle
  • Hiraken-tsuki : coup de poing avec phalanges avant
  • Ippon nukite : pique d’un doigt
  • Ippon-ken : poing d’un doigt
  • Kakuto-uchi : Le revers du poignet
  • Keito-uchi : (Crète du coq) doigts et le pouce courbé vers l’intérieur
  • Kagi-tsuki : coup de poing en crochet. On frappe sur le côté opposé au poing qui frappe dans un petit mouvement circulaire
  • Kizami-tsuki : coup de poing direct donné du poing avant. En position zenkutsu dachi, kokutsu dachi ou autre, directement à partir de la garde, on frappe du poing avant
  • Heiko-tsuki : double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière directe et sur le même plan horizontal. Cette technique peut s’exécuter soit sur place soit en déplacement
  • Hasami-tsuki : double coup de poing. On frappe ici avec les deux poing de manière circulaire. Cette technique peut s’exécuter soit sur place soit en déplacement
  • Mawashi-tsuki : coup de poing circulaire. Il faut bien penser à tourner le poing en fin de course afin de frapper avec les deux premières phalanges (kento).
  • Morote-tsuki : coup de poing double
  • Nakadaka-ken : poing à une phalange deuxième de l’index
  • Nihon-nukite : pique à deux doigts
  • Nukite : pique de main
  • Otoshi hiji-ate uchi : coup de coude vers le bas
  • Oi-tsuki : coup de poing en poursuite. On effectue un coup de poing direct combiné à un déplacement sur un pas. La position la plus utilisée pour cette technique est le zenkutsu dachi. On cherche à utiliser l’énergie cinétique engendrée par le long déplacement pour potentialiser la frappe du coup de poing
  • Teisho-tsuki : coup de poing de la paume de la main
  • Tettsui-uchi : marteau de fer
  • Toho-uchi : (Hirabasami) Main en gueule du tigre
  • Tetsui otoshi : coup de poing en marteau dans un mouvement de haut en bas. On la retrouve dès le kata Heian Shodan
  • Tetsui hasami uchi : double coup de poing en marteau. On peut utiliser cette technique aussi bien au niveau haut que moyen
  • Tate-tsuki : coup de poing direct, comme le choku zuki, mais la rotation du poignet n’est que de 90°. La position du poing est verticale à l’arrivée
  • Ura-tsuki : coup de poing direct où l’on n’utilise aucune rotation du poignet. Le départ tout comme l’arrivée se font en supination
  • Uraken-uchi : attaque en revers du poing
  • Ura-tettsui-uchi : marteau de pouce
  • Uraken uchi : technique de frappe du revers du poing. Tout comme les autres techniques de poings elle peut être associée à de multiples déplacements
  • Uraken shomen uchi : frappe du revers du poing dans un mouvement allant du haut vers le bas, le poing est alors en supination
  • Yama-tsuki : double coup de poing en forme de U. Le nom de cette technique vient de la forme que donnent les bras et le buste qui ressemble à l’idéogramme correspondant à yama qui veut dire montagne. Cette technique d’attaque est souvent conçue comme une attaque et un blocage simultané. On la retrouve dans le kata Bassai Dai
  • Yoko-tsuki : coup de poing direct sur le côté. Cette technique est souvent exécutée à partir de la position kiba dachi
  • Yoko tetsui uchi : coup de poing en marteau sur le côté. Cette technique est souvent exécutée à partir de la position kiba dachi.

Attaques mains ouvertes

  • Furi-uchi : coup frappé diagonalement de bas en haut, avec la main en sabre
  • Haito-uchi : sabre interne de la main (côté du pouce)
  • Haito uchi : technique utilisant le tranchant interne de la main dans un mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur
  • Nukite : attaque utilisant la pointe des doigts. Cette technique nécessite un renforcement des doigts assez difficile à obtenir. Cependant, elle peut être utilisée sur des points vitaux sans durcissement préalable. Les techniques décrites dans le chapitre attaques mains ouvertes peuvent être adaptées sans difficulté à l’utilisation du nukité
  • Seiryuto-uchi : tranchant de la main et de l’avant bras
  • Shuto-uchi : attaque du sabre externe de la main
  • Soto mawashi shuto uchi : technique utilisant le tranchant externe de la main dans un large mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur. La technique se termine la main en supination. On peut faire varier la forme de cette attaque en utilisant soit au départ soit à l’arrivée une flexion du bras plus ou moins importante ainsi qu’une trajectoire plus ou moins horizontale
  • Teisho uchi : attaque utilisant la paume de la main. Les techniques décrites dans le chapitre attaques mains ouvertes peuvent être adaptées sans difficulté à l’utilisation du teisho uchi
  • Uchi mawashi shuto uchi : technique utilisant le tranchant externe de la main dans un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur. La technique se termine la main en pronation
  • Ura haito uchi : technique utilisant le tranchant interne de la main dans un mouvement circulaire de l’intérieur vers l’extérieur main en supination
  • Yonhon-nukite : pique à quatre doigts

Attaques de coudes : Empi Waza

  • Jodan mae age empi uchi : coup de coude de face en remontant
  • Yoko hiji-ate uchi : coup de coude de côté
  • Yoko empi uchi : coup de coude latéral
  • Mawashi hiji-ate uchi : coup de coude circulaire
  • Mawashi empi uchi : coup de coude circulaire
  • Ushiro hiji-ate uchi : coup de coude vers l’arrière
  • Tate hiji-ate uchi : coup de coude vertical donné de bas en haut (de face)
  • Ushiro empi uchi : coup de coude vers l’arrière
  • Otoshi empi uchi : coup de coude de haut en bas

Attaques de pieds : Geri Wasa

Les termes Keage et Kekomi désignent des manières différentes de porter le coup de pied, de manière fouettée, plus rapide (Keage) et de manière pénétrante, avec plus de force (Kekomi). La plupart des techniques de pieds présentent ces différentes manières de porter le coup.

À noter le mot Geri qui signifie pied et Tobi qui lui veut dire sauté.

  • Mae Geri : coup de pied de face qui peut se donner soit avec le bol du pied, soit avec le talon ou le dessus du pied (Kingeri). Certains utilisent la pique des orteils pour atteindre des points vitaux. Existe sous les formes Keage et Kekomi
  • Tobi Mae Geri : Variante sautée
  • Hiza Mae Geri : Variante avec le genou, en remontant avec le genou
  • Yoko Geri : coup de pied de côté utilisant le tranchant externe du pied ou le talon. Existe sous les formes Keage et Kekomi
  • Tobi Yoko Geri : Variante sautée
  • Mawashi Geri : coup de pied circulaire. Les surfaces de frappe utilisées sont le bol du pied ou le dessus du pied, cependant utiliser le dessus du pied peut être plus dangereux du fait que cette zone est un point vital
  • Ura Mawashi Geri : Variante inversée, on frappe avec le talon en inversant le mouvement circulaire du coup de base
  • Hiza Mawashi Geri : Variante avec le genou
  • Tobi Nagashi Mawashi Geri : Variante balayée et sautée
  • Uchi Mawashi Geri : Variante de l’intérieur vers l’exterieur
  • Ushiro Geri : coup de pied direct vers l’arrière
  • Ushiro Mawashi Geri : Variante circulaire, coup circulaire arrière. De par sa grande amplitude cette technique génère une très grande puissance
  • Ushiro Geri Keage : Variante Keage, en remontant, très utile lorsqu’on est saisi par derrière
  • Tobi Nagashi Mawashi Ushiro Geri : Variante circulaire, balayée et sautée
  • Mikazuki Geri : coup de pied en croissant, dans un mouvement circulaire de l’extérieur vers l’intérieur
  • Uchi Mikazuki Geri : Variante depuis l’intérieur, cette technique est aussi étudiée en tant que blocage
  • Fumikiri Geri : coup de pied coupant
  • Fumikomi Geri : coup de pied écrasant
  • Hitsui Geri : coup de genou
  • Hiza Geri : coup de genoux porté à la tête
  • Otoshi Geri : coup de pied de haut en bas jambe en extension
  • Kakato Geri : coup avec le talon dans un mouvement de haut en bas
  • Nidan Geri : double coup de pied sauté de face. Cette technique est étudiée dans les kata Kankudai et Gangaku
  • Nami Gaeshi : coup de pied en vague (mouvement remontant avec la plante du pied)